VU SUR

Rechercher

Home » » Quoi acheter en Bourse ?

Quoi acheter en Bourse ?

Il est possible d'acquérir en Bourse un grand nombre de produits financiers.

Mais nous ne nous intéresserons dans le cadre de ce dossier qu'à trois d'entre eux, les plus abordables pour une clientèle non professionnelle, à savoir les actions, les obligations et les OPCVM.





 

Les actions

Les actions sont des parts de propriété sur le capital social d'une entreprise. Celles-ci donnent différents droits comme le droit de vote aux assemblées générales et le versement de dividendes annuels.

Mais l'intérêt pour un investisseur est surtout de profiter des plus-values que peut prendre un titre lorsque le cours de l'action monte et réalise de belles performances. La rentabilité d'un portefeuille d'action a été en moyenne de 25 % en 2005.

Les obligations

Les obligations sont en revanche une dette qu'un émetteur contracte envers les personnes qui souscrivent à ces obligations. Une obligation est donc une sorte de prêt consentie à une entreprise.

Elles sont remboursées à l'investisseur à une date prédéfinie, par exemple 10 ans, et donne droit à des intérêts annuels, payés chaque année ou capitalisés et remboursés avec le solde à l'échéance.

Ces produits sont dits sans risques. En effet, à la différence des actions les plus-values sont certaines et connues à l'avance.

En revanche, leur rentabilité est moindre, justement du fait de cette absence de risque. Les émissions d'obligations proviennent principalement de l'Etat qui se finance habituellement sur ce marché monétaire grâce à des obligations connues sous le nom d'OAT (Obligations assimilables au Trésor). Le taux d'intérêt des OAT est en général de 3,5 % et celui des obligations de sociétés en moyenne de 5 %.

Les OPCVM


Les OPCVM ou organismes de placement collectif de valeurs mobilières se subdivisent en deux sous catégories principales : les SICAV (société d'investissement à capital variable) et les FCP (les fonds communs de placement).
Tous deux, au-delà de leur différence purement juridique, sont des fonds ou des sociétés qui ont pour vocation d'investir dans des titres divers, comme des actions ou des obligations, et même d'autres OPCVM, afin de gérer et de faire fructifier le capital grâce aux plus-values.

Ainsi, en acquérant une part de ces fonds, vous recevrez à l'échéance la part correspondante au nombre de parts détenues sur le capital acquis par le fond à l'échéance. Ces fonds sont gérés par des sociétés de gestion de portefeuille ou des établissements bancaires.

Ces fonds peuvent avoir plusieurs modalités de gestion, comme par exemple une stratégie de prudence ou au contraire dynamique. De ces stratégies dépendront la composition des fonds. Les fonds dynamiques seront principalement composés d'actions tandis que les fonds plus équilibrés et prudents privilégieront les obligations ou les instruments de trésorerie.

Ces fonds sont gérés par des sociétés de gestion agrémentées et réglementées par l'Autorité des marchés financiers. Ils ont l'avantage, malgré leurs frais, de repartir le risque et d'être gérés directement par des professionnels.

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Guide pour le trading option binaire légal en France



La plus grande crise financière de tous les temps est passée, il est maintenant l'heure de retourner sur les marchés financiers. Un constat que les français ont bien compris puisque le trading option binaire, le forex ou les autres produits dérivés financiers connaissent un véritable succès. Plutôt que d'investir sur un Livret A à 1%, mieux vaut chercher des opportunités à la bourse, en ayant certes du risque, mais des profits potentiels bien plus élevés.

Les options binaires chez le particulier sont arrivées en 2011 en France, bien qu'elles soient populaires depuis 2008 aux Etats-Unis. Avec un cadre de régulation qui s'est mis en place en 2011, le nombre de broker option binaire a explosé, avec malheureusement de nombreux sites de trading illégaux et peu scrupuleux qui cherchent à extorquer des fonds. Pour cela, le régulateur français AMF publie une liste noire mettant en avant les courtiers non régulés qui ont eu récemment des pratiques frauduleuses en France.

Quand il s'agit de choisir son site de trading binaire, la première chose est de consulter qu'il n'est pas sur la liste noire, la seconde est qu'il soit bien agréé par un régulateur européen, et la troisième est de regarder sa notoriété sur internet. Vous trouverez sur notre guide comparatif uniquement des courtiers répondant à ces critères, et ayant montré de par leur expérience un sérieux et une fiabilité sur le marché. Cela vous permettra d'éviter les arnaques, qui ont longtemps fait beaucoup de mal au marché de l'option binaire.

Rejoignez nous sur Facebook
Suivez nous sur Twitter
Recommend us on Google Plus
Abonnez vous sur RSS