VU SUR

Rechercher

Home » » Ces startups américaines que vous ne connaissez pas encore

Ces startups américaines que vous ne connaissez pas encore

Si l'on entend souvent que la France a un problème avec ses entreprises, ce n'est certes pas parce qu'elle manque d'entrepreneurs. Mais si les entreprises françaises naissent en grandes quantités, c'est plus souvent pour grandir qu'elles ont des difficultés. Au contraire, les entreprises américaines bénéficient d'un avantage décisif, puisqu'elles naissent sur le premier marché au monde.

Ces startups américaines que vous ne connaissez pas encore

Un marché domestisque sans pareil

Avant d'avoir à exporter leur savoir-faire, avec toutes les barrières de langue et de culture que cela suppose, les sociétés "made in USA" disposent en effet d'un terrain de jeu naturel particulièrement vaste. Les Etats-Unis sont de loin le premier marché mondial, ce qui permet aux jeunes pousses de se développer et de rentabiliser leur activité à grande échelle. Et pour certaines, tout va effectivement très vite et le classement Inc. 5000 publié chaque année met en avant celles qui affichent la plus forte croissance sur trois ans.

Vous ne connaissez sans doute pas encore LivingSocial mais ce concurrent de Groupon, qui propose des "deals" groupés à prix cassés, avance comme une fusée : 12.333% de croissance entre 2009 et 2012 ! Fondée en 2007, la société a créé plus de 4.000 jobs en trois ans (elle emploie aujourd'hui 4.100 personnes) et a réalisé l'an dernier un chiffre d'affaires de 536 millions de dollars. LivingSocial avait déjà tenté une implantation en France avant d'arrêter son activité en avril dernier. A quand le retour ?

Des sociétés innovantes tous azimuts

Née dans la petite bourgade de Bluffdale, dans l'état au climat semi-désertique de l'Utah, Goal Zero a tout misé sur le soleil et s'est spécialisée dans les chargeurs solaires pour téléphones, ordinateurs portables et même réfrigérateurs.

La société est encore de petite taille, avec un chiffre d'affaires de 33,1 millions de dollars en 2012... mais une croissance de 16.981% en trois ans ! Et ses produits sont d'ores et déjà disponibles en France, sur les sites de e-commerce. Et puisque votre smartphone ne nécessite pas seulement d'être rechargé mais aussi protégé, Otterbox propose de coques de protection rigides ou semi-rigides qui ont le vent en poupe : le chiffre d'affaires a plus que décuplé depuis 2009, pour atteindre 573,9 millions de dollars en 2012

Autre société figurant en 2013 dans le classement Inc. 5000, iSend permettant à des personnes d'aider financièrement des amis ou membres de leur famille restés dans un autre pays.

L'originalité du service est de ne pas se limiter à l'envoi d'argent mais de permettre à l'envoyeur de contrôler la destination des fonds : il peut ainsi payer la facture téléphonique d'un de ses proches ou lui transmettre un bon d'achat qui ne sera valable que dans un magasin donné. Avec 105,8 millions de dollars de chiffre d'affaires en 2012 (+4.441% en trois ans), iSend dépasse se développe vite et s'est déjà implantée en Pologne, en Roumanie et en Espagne, où elle a notamment un accord avec Carrefour.

Non, les Américains ne se nourrissent pas que de burgers

Les nouvelles technologies ne sont pas le seul moyen d'obtenir une forte croissance, comme en témoigne Zija International, dont le succès repose sur un "arbre miracle", le moringa oleifera, originaire du nord de l'Inde, capable de guérir des centaines de maladies selon la tradition indienne. Zija en tire une gamme de produits dédiés à l'amaigrissement ou au soin de la peau, ainsi que des boissons énergisantes. Le Red Bull new age ? Déjà un chiffre d'affaires de 110 millions de dollars, quoi qu'il en soit. Et le pays du Big Mac est aussi celui de Green Box Foods, qui met en place pour les entreprises de véritables "plans anti-obésité" à base de programmes de fitness et de conseils nutritionnels. Le chiffre d'affaires a été multiplié par plus de 30 en trois ans, à 251 millions de dollars.Mais c'est quand même une société d'électronique grand public qu'on trouve à la tête du classement Inc. 5000. Et les bambins français réclameront peut-être bientôt la tablette Nabi de Fuhu à leurs parents. Entre 2009 et 2012, le chiffre d'affaires s'est envolé de 42.148%, à 117,9 millions de dollars.

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Guide pour le trading option binaire légal en France



La plus grande crise financière de tous les temps est passée, il est maintenant l'heure de retourner sur les marchés financiers. Un constat que les français ont bien compris puisque le trading option binaire, le forex ou les autres produits dérivés financiers connaissent un véritable succès. Plutôt que d'investir sur un Livret A à 1%, mieux vaut chercher des opportunités à la bourse, en ayant certes du risque, mais des profits potentiels bien plus élevés.

Les options binaires chez le particulier sont arrivées en 2011 en France, bien qu'elles soient populaires depuis 2008 aux Etats-Unis. Avec un cadre de régulation qui s'est mis en place en 2011, le nombre de broker option binaire a explosé, avec malheureusement de nombreux sites de trading illégaux et peu scrupuleux qui cherchent à extorquer des fonds. Pour cela, le régulateur français AMF publie une liste noire mettant en avant les courtiers non régulés qui ont eu récemment des pratiques frauduleuses en France.

Quand il s'agit de choisir son site de trading binaire, la première chose est de consulter qu'il n'est pas sur la liste noire, la seconde est qu'il soit bien agréé par un régulateur européen, et la troisième est de regarder sa notoriété sur internet. Vous trouverez sur notre guide comparatif uniquement des courtiers répondant à ces critères, et ayant montré de par leur expérience un sérieux et une fiabilité sur le marché. Cela vous permettra d'éviter les arnaques, qui ont longtemps fait beaucoup de mal au marché de l'option binaire.

Rejoignez nous sur Facebook
Suivez nous sur Twitter
Recommend us on Google Plus
Abonnez vous sur RSS